Dommage que ce soit si… mauvais pour la santé !

JOUR 5 : et c'est dur, non pas parce qu'une envie de fumer me taraude sans cesse, mais parce que j'ai l'habitude de ces petites pauses où je me pelotonne dans mon monde, entourée de fumée… Oui, vous lisez bien : car mon père était un gros fumeur, et ma mère, petite fumeuse du dimanche (oui, elle ne fumait vraiment que le dimanche !). Et donc, cela était plutôt… rassurant, pour moi, cette odeur de tabac… 

Pas que pour moi, d'ailleurs, je cite : "le fait de porter à ses lèvres un objet d'où s'échappe un fluide chaud et sécurisant a été signalé par de nombreux auteurs comme un geste régressif inconscient relevant du stade oral"... 

Et donc, voilà pourquoi il est si dur de s'arrêter !!

 

POUR NE RIEN ARRANGER : 

Un idiot pur genre s'est mis à m'emmerder alors que je sortais tranquillement de chez moi aujourd'hui, et bon… impossible d'allumer une petite cigarette pour me calmer ! Heureusement, je sortais justement avec mon vélo, donc pédaler m'a fait du bien ! En plus de signifier à l'idiot ce que je ressentais. Enfin bon, je lui ai dit : "Je vous emm…. " !

 

Quand je pense que je n'en suis qu'au cinquième jour… !!!

 

Retour à l'accueil